LA RÉDUCTION DES MÉFAITS À L’INTERSECTION DE LA DÉPENDANCE ET DE L’ITINÉRANCE

La philosophie de la réduction des méfaits devrait toujours être au cœur de l’organisation et de la qualité des services destinés aux personnes ayant un trouble d’utilisation de substances et en situation de précarité. Cette journée de présentations exposera des approches et des initiatives innovantes afin de pouvoir réfléchir collectivement à diverses façons de repenser ou d’amener plus loin la réduction des méfaits en dépendance et en itinérance.

PLÉNIÈRES

Criminalisation de l’usage de substances : enjeux éthiques et inégalités sociales
Perspectives : actualiser, repenser ou amener plus loin la réduction des méfaits en dépendance et en itinérance

ATELIERS

Atelier A : Adapter les services dans une perspective de réduction des méfaits : l’exemple des services de consommation d’alcool supervisée
Atelier B : Approvisionnement plus sécuritaire : entre la demande et l’offre
Atelier C : Réfléchir autrement la place des pairs en dépendance et en itinérance
Atelier D : Intégrer l’approche sensible aux traumatismes en dépendance et en itinérance
Atelier E : Faire un pas de plus en tao – Présentation d’un protocole sur l’utilisation de fentanyl en traitement par agoniste aux opioïdes
Atelier F : L’analyse de substances : la réponse est-elle la bonne?