La consommation d’alcool est l’une des formes les plus répandues de toxicomanie et un facteur important de morbidité, de mortalité et de coûts socio-économiques, tant au Canada que dans le reste du monde. Bien que le continuum de soins des troubles liés à la consommation d’alcool au Canada offre une gamme complète d’interventions fondées sur des données probantes aux personnes qui souhaitent cesser ou réduire leur consommation d’alcool, les taux d’engagement et de rétention dans le traitement restent alarmants. Les interventions thérapeutiques disponibles ne répondent souvent pas aux besoins des personnes souffrant d’un trouble sévère de pour lesquelles la réduction ou l’arrêt de la consommation d’alcool ne sont pas des objectifs réalistes. Il existe un besoin urgent de stratégies de réduction des risques pour les personnes qui ne trouvent pas les services existants dans le continuum de soins efficaces ou appropriés.