Les personnes en situation d’itinérance au Canada sont particulièrement touchées en raison de leur exposition accrue à la maladie, de leur vulnérabilité liée à leur environnement et à leurs comorbidités médicales, ainsi que de leur manque d’accès à des soins préventifs et à des traitements dans le contexte de la pandémie.