Les téléphones cellulaires ou appareils de communication mobiles, de plus en plus utilisés au chevet des patients, sont utiles pour le travail quotidien des travailleurs de la santé. Cependant, ils sont aussi des réservoirs potentiels de bactéries multi résistantes et de Clostridium difficile et peuvent donc contribuer à la transmission de ces pathogènes d’un patient à l’autre.