Cette lettre a été envoyée aux ministres provinciaux et territoriaux de la Santé et aux collèges réglementaires afin d’encourager l’action à tous les niveaux pour mieux offrir aux personnes qui consomment des drogues un éventail complet d’options d’accès pour recevoir des soins de la part des praticiens. Il s’agit notamment d’améliorer l’accès à des solutions de rechange de qualité pharmaceutique à l’approvisionnement en drogues illégales contaminées pour les personnes exposées à un risque de surdose.