L’INESSS a mis en lumière des approches visant à favoriser l’observance des mesures de précaution et de protection, dans le contexte de la COVID-19, auprès des personnes en situation de vulnérabilité, dont :

  • les personnes ayant une dépendance, et
  • les personnes vivant en situation d’itinérance.

Les personnes en situation de vulnérabilité peuvent expérimenter des difficultés à exercer les mesures de distanciation sociale et les conditions d’hygiène préventive et ainsi être plus à risque de contracter la COVID-19. Leurs multiples vulnérabilités peuvent aussi mener à des symptômes plus sévères, voire des décès.

Exemple

Les personnes en situation d’itinérance peuvent être dans l’impossibilité de suivre les mesures d’isolement volontaire et de se placer en quarantaine à la maison. De plus, la réponse à leurs besoins de base, se nourrir et se loger, du moins temporairement, rendent difficile la distanciation sociale. Elles peuvent avoir aussi de la difficulté à accéder à du matériel sanitaire.

Le rapport présente les défis et les pistes de solution pour favoriser l’application de mesures de santé publique plus ou moins restrictives en contexte d’urgence sanitaire, chez les populations en situation de vulnérabilité.

Pour chacune des orientations suivantes, des pistes d’action spécifiques sont proposées, entre autres, pour les personnes ayant une dépendance et/ou pour les personnes vivant en situation d’itinérance :

  1. Communiquer l’information de manière appropriée;
  2. Ajuster les mesures aux réalités des populations ciblées;
  3. Soigner avec bienfaisance;
  4. Partager les responsabilités quant à la prévention de la propagation;
  5. Favoriser la confiance à l’égard des autorités.

Exemples de pistes d’action pour les personnes ayant une dépendance et/ou pour les personnes vivant en situation d’itinérance :

Communiquer l’information de manière appropriée (p.8) :

  • Communiquer l’information de manière honnête et transparente en utilisant un vocabulaire simple.
  • Développer un système de communication entre les intervenants en santé publique et ceux opérant auprès de cette population dans le but d’ajuster les messages et les mesures déployées.
  • Référer les personnes vivant une situation d’itinérance vers des intervenants dédiés lorsque des mesures de confinement ou de quarantaine sont requises.

Ajuster les mesures aux réalités des populations ciblées (p. 13) :

  • Installer des endroits alternatifs pour les quarantaines des personnes en situation d’itinérance et des moyens de transport pour les y conduire.
  • Donner accès à des approches de prévention, des ressources, des traitements, des tests diagnostiques sans discrimination et en respectant les droits de la personne.
  • S’assurer que les personnes en situation d’itinérance qui vivent des problématiques psychosociales aient accès aux mêmes ressources que les autres en période d’isolement.
  • Assurer l’accès aux traitements pharmacologiques et au soutien psychosocial aussi bien dans la communauté qu’en établissement.
  • S’assurer que celles-ci bénéficient de leur droit au consentement éclairé dans le cadre de toutes les interventions mises en œuvre dans le cadre de la pandémie. 

Soigner avec bienfaisance (p.17) :

  • Considérer la possibilité de modifier temporairement les politiques interdisant de consommer de l’alcool ou de fumer dans les centres d’hébergement pour éviter ainsi les sevrages prématurés qui risqueraient d’être aggravés par le contexte angoissant de la pandémie.
  • Considérer des approches de réduction des méfaits telles que fournir de l’alcool pour que les personnes en situation d’itinérance et de dépendance placées en confinement restent dans les abris, rendre disponible du matériel pour consommer de façon sécuritaire des stupéfiants, comme des seringues et des aiguilles, ou permettre l’accès à des programmes de substitution aux opioïdes.

Favoriser la confiance à l’égard des autorités (p.25) :

  • Adapter les protocoles de détection de la COVID-19 aux personnes en situation d’itinérance.
  • S’assurer que le personnel qui effectue les tests pour la détection de la COVID-19 est formé adéquatement pour intervenir auprès des personnes en situation d’itinérance.